UN DEMI TOUR DU MONDE EN MOINS DE 20 JOURS

Le maxi-trimaran IDEC SPORT en terminera ce soir avec la première moitié de son tour du monde. Il devrait dépasser vers 19 heures les 11 160 milles théoriques parcourus, constituant la moitié du parcours total, entre Ouessant et Ouessant, via les trois grands caps, Espérance, Leeuwin et Horn. Joyon et ses hommes ont « avalé » ce demi tour du monde à 24,2 nœuds de vitesse moyenne. Ils ont en réalité déjà couvert 13 200 milles sur le fonds, à l’hallucinante allure moyenne de 28,7 nœuds. Cette performance les place, au début de leur 19ème jour de course, en approche de la Nouvelle Zélande, avec une avance de 1 060 milles sur le détenteur du Trophée Jules verne, Banque populaire V. A l’orée du plus grand océan du monde, le Pacifique, c’est une problématique pour le moins paradoxale qui étreint Joyon et son étonnant commando, comment ralentir un bateau qui ne demande qu’à mordre dans la vague et dévorer l’océan ? La juste et nécessaire préservation du bateau, et la crainte de naviguer plus vite que la dépression et tomber dans les calmes qui la précèdent incitent aujourd’hui les Joyon, Audigane, Pella, Surtel, Stamm et Gahinet à réfréner les ardeurs de leur insatiable monture.

First aerial images of IDEC SPORT maxi trimaran, skipper Francis Joyon and his crew, training off Belle-Ile, Brittany, on october 19, 2015 - Photo Jean Marie Liot / DPPI / IDEC

First aerial images of IDEC SPORT maxi trimaran, skipper Francis Joyon and his crew, training off Belle-Ile, Brittany, on october 19, 2015 – Photo Jean Marie Liot / DPPI / IDEC

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedInEmail this to someonePrint this page